Android Marine embarque pour le Vendée Globe 2020

Eh oui, tout arrive ! De toute ma carrière informatico-nautique je n’avais jamais joué à quelque jeu que ce soit sur ordinateur, même pas au jeu de cartes historique sous Windows qui a coûté des milliers d’heures de bureau oisives aux entreprises… mais il ne faut jamais dire : jamais !

Or donc, me voici inscrit à Virtual Regatta,  un parmi les plus de 340.000 joueurs inscrits à cette heure, prêt à prendre le départ du Vendée Globe demain à 13h02. Comme tout débutant, j’ai visionné quelques vidéos pour appréhender rapidement ce jeu, qui, sommes toutes, semble relativement simple pour un voileux confirmé. Mais de là à jouer dans la cour des grands, il y a encore plusieurs océans à franchir !

Malheureusement je cumule deux handicaps : je ne suis pas joueur, et je suis encore moins régatier. Je suis plutôt un navigateur contemplatif, et je n’ai jamais pris la mer pour un “Circuit 24” (les anciens comprendront). Mais il n’empêche : le plus grand intérêt de ce jeu, de mon point de vue, c’est de familiariser les joueurs, même non marins, avec les notions de météo, et les voileux avec les notions de routage. Et c’est passionnant !

Je suis d’autant plus motivé que mes deux camarades, Henri Laurent et Olivier Bouyssou, apportent pour cette nouvelle compétition leur module de routage développé en commun, intégré dès le départ à Virtual Regatta (¹).

Je vais donc m’efforcer de faire un suivi météo et routage de cette course virtuelle pendant les mois à venir, tout en gardant un oeil sur les skippers qui, eux, ne seront pas confortablement installés au chaud devant un écran et un verre à la main. Avec la complicité amicale de Yann Amice, directeur scientifique de SportRIZER dont il est le spécialiste et référent météo, je vais essayer de partager ici mon point de vue sur la régate virtuelle en matière de stratégie météo-routage.

Yann Amice a conclu un partenariat avec le groupe Ouest France pour leur fournir quotidiennement un suivi et une analyse météo, couvrant à la fois la course réelle (²) et la régate virtuelle (³). SailGrib et Weather4D apportent quotidiennement à Yann les routages prévisionnels effectués avec leurs deux applications, qui permettent à Yann d’illustrer son analyse en appoint de ses propres sources météorologiques. Et cette fine équipe se retrouve embarquée bien entendu, avec chacun son bateau, dans le Vendée Globe de Virtual Regatta dès aujourd’hui.

Situation combinée satellite et fronts le 8 novembre 00Z par SailGrib

Situation combinée satellite et fronts le 8 novembre 00Z par SailGrib

Routages SailGrib avec GFS 0,5° le dimanche 8 novembre 00h UTC

Deux options de routage avec SailGrib. Le routage au Cap Finisterre plus sécurisant envoie dans des vents faibles de sud.

La grande différence entre le virtuel et le réel est que, dans le premier cas, on ne prend pas en compte l’état de la mer, composante incontournable dans la stratégie sur l’eau. Les conditions de mer qui attendent les skippers dans 48 heures vont forcément influencer leurs choix de trajectoire.

Pour les retardataires, mettez votre application SailGrib à jour, et visionnez ce tutoriel d’Henri Laurent :

–––
(¹) SailGrib embarque sur le Vendée Globe 2020
(²) https://www.ouest-france.fr/vendee-globe/meteo-marine-course/
(³) https://www.ouest-france.fr/sport/voile/virtual-regatta/vendee-globe-virtuel/
–––

 

FacebookmailFacebookmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *